MUNICIPALES POITIERS 2014

Vrel_lavezzi
Une équipe au complet, motivée par l’envie de bien faire !
Mes chers amis,
Les mois passés depuis notre vote d’adhésion au soutien à la liste NOTRE PARTI C’EST POITIERS ont défilés, souvent éprouvants, stressants, mais toujours dans la bonne humeur.
Notre mouvement est présent, actif, apporte ses idées au travers des compétences de chacun, et est désormais représenté de façon forte, sur la liste des 53 personnes qui briguent la Mairie de Poitiers, derrière Eric DUBOC.
Réunir 53 personnes n’est pas chose simple, et surtout lorsque les pressions se font sur les candidats.

Mais voilà, c’est fait ! Au fil des réunions publiques, la liste s’est constituée de personnes motivées et citoyennes. Si une vingtaine de personnes sont des militants et élus -3 dans l’opposition ex-UMP/NC, 1 dans l’opposition ex-MD-, la trentaine d’autres est non encartée. C’est pourquoi notre liste est une liste sans étiquette, avec pour seul drapeau POITIERS, mais identifiée comme une ALTERNATIVE de Centristes et Indépendants sous le nom de « NOTRE PARTI C’EST POITIERS ».

Un engagement et une critique face aux listes dont les candidats sont nommés d’office par leur Etat Major.
C’est un plaisir de s’enrichir de la réflexion de chacun et je suis persuadé que nous avons grandi d’aborder les thématiques de façon citoyenne, sans calcul ni compromis de parti. L’alliance locale est une grande réussite sur le plan humain, mais également des valeurs et des idées. Certains ont beaucoup donné, parfois sans même être candidats, d’autres moins en l’étant, d’autres n’ont pu trouver le temps de venir car leur agenda ne le permettait pas. Chacun en avait ses raisons, et c’est à présent de beaucoup de mouvement dont nous avons besoin. Le temps de la réflexion sur les dossiers thématiques est achevé.
Un peu de Politique…
Nous entrons dans la campagne officielle. C’est une période intense, dure, fatigante, qui est devant nous.
La ville de Poitiers ne peut plus se permettre de rester sous le joug d’un Maire cumulant mandats et fonctions, et décidant seul de ce qui est bon pour les habitants de nos quartiers, désormais divisés et retranchés, comme au temps des Seigneurs, ne pouvant même plus accéder facilement au centre-ville. Il ne manquerait plus que des douves ! Les oubliettes doivent exister, vu les pressions exercées sur certaines personnes qui préfèrent jeter l’éponge pour ne pas y tomber.

Sur Poitiers, prendre l’initiative de proposer un simple débat, qui mettrait le Maire sortant en position de s’expliquer sur ses méthodes de gouvernance face à ses adversaires, semble être un signe de trahison au point de susciter des menaces ! Quand on pense que le PS fête ses victoires nationales à la Bastille, cela laisse perplexe.

Si le Socialisme était une belle philosophie utopiste dans son essence, sous ses abords humanistes qu’il portait à son émergence, il est juste de considérer qu’il est bien mal transcrit et servit sous la 5ème République, et Poitiers ne fait pas contre-exemple avec Alain CLAEYS, décidément rompu avec toute forme de concertation, citoyenne ou politique, en se revendiquant pourtant du parti « héritier » de Jaurès !
Nous sommes bien loin de la « démocratie participative » qui ici, s’entant comme une « démocratie participative, et non systémique ». Elle est là oui, mais n’est qu’une voix fluette que l’on laisse s’exprimer que pour satisfaire à une tradition, sans en être le défenseur.
En regardant cette gouvernance de Monsieur CLAEYS, nous comprenons que nous vivons l’époque de la mégalomanie politique. Elle filtre la communication, les informations de gestion, au point de ne pas faire, ni campagne, ni propositions, ni débats. Un meeting pour nourrir cette mégalomanie en espérant démontrer une toute puissance. Celle là même qui tût tout débat. Celle là même qui a fait taire la prise de parole de l’opposition au dernier Conseil Municipal. Cette mégalomanie qui oublie et transgresse au devoir de respect de la Constitution et de la Démocratie de notre pays, en tentant de faire taire toute forme d’opposition.
La démocratie organise des élections, les sondages sont vus comme des thermomètres « quantiques façon Madame IRMA », et les Elus, non du peuple, mais des Partis régnants, deviennent autocratiques une fois en place, en remplaçant les promesses par l’indifférence. La gauche mène une politique de droite, la droite mène une politique d’extrême, et l’on trouve le moyen de dire que le Centre ne sait pas se positionner alors que ses fondements n’ont pas bougé… Cela aurait le mérite d’être drôle, si ce n’était pas dramatique pour les populations et pour la préservation du « vivre ensemble ».
Nous avons une mission en qualité d’Humanistes. Elle est simple. Réunir, donner, et redonner espoir à ceux qui n’en ont plus, prendre la gestion de la ville, afin de démontrer que nos valeurs sont vectrices d’apaisement et d’union. Afin de démontrer que le Centre est une véritable ALTERNATIVE au système binaire, qui n’a d’efficacité qu’à faire monter les extrêmes, en méprisant les citoyens de l’opposition, et de plus en plus dans la majorité qui ne se reconnait plus dans ce Député Maire sortant, aux couleurs et aux méthodes du Pouvoir Socialiste qui, 24 mois en arrière, dénonçait les même méthodes alors utilisées par l’UMP au niveau national.
Plus que jamais, l’Humanisme, la modération politique et le goût des autres ont leur place, dans une période où nos dirigeants sont si distants, qu’ils ne savent plus à qui ils s’adressent, qui ils doivent servir, ne défendant que leur(s) propre(s) siège(s), en tombant dans le piège des comités de soutien, dont la lecture ne fait que mettre en lumière l’alignement des noms de personnes, qui sont « redevables » d’un système clientéliste mit en place depuis 37 ans sur Poitiers.

L’Ethique voudrait que des personnes payées pour des services à la ville, même lorsqu’elles vont au JO, ou que des personnes, dont l’activité associative dépend d’une subvention, reste dans la neutralité. Mais point d’éthique chez les cadres du PS, et les derniers mois l’ont bien démontré au plan national comme depuis 37 ans au niveau local. Point d’opposition à droite avec une UMP molle, qui semble tracter en amont des sénatoriales, plutôt que d’être une vraie force de propositions aux élections, avec pour seul slogan, la couleur d’une veste que va prendre ou porter sa candidate, et que l’on peut constater sur Youtube ! En dehors de cette veste de plus, l’UMP continue sa dérive communautariste, stigmatisant sans les nommer, les populations qu’elle considère comme « visibles », tendant un peu plus son lien inavouable avec certains préceptes du FN, et abandonnant peu à peu le Gaullisme qui revêtait autrefois une certaine idée de la France, non sans défauts, mais avec du cœur.
Le MODEM dans tout ça ?
Sur 53 noms, la liste NPCP emmenée par Eric DUBOC, compte 11 candidates et candidats MODEM-POITIERS, soit plus de 20% ! Ce n’est pas rien.
2 Militants sont également hyperactifs dans la campagne, sans être concernés car n’habitants pas Poitiers. Et notre Didier LONGUEVILLE local n’est pas en mal de livrer son soutien actif, bien que n’étant pas candidat ! C’est tout le travail que nous avons fait pour redonner vie à notre groupe, depuis le départ de Philippe MAHOU, qui permet cette efficacité. Il fallait l’étincelle, que cette folle idée d’un rassemblement centriste à Poitiers à fait naitre, déclenchée et voulue par Eric DUBOC.
Ce travail ne devra pas s’arrêter aux municipales et nous serons garants de ne pas abandonner cette cités et ses habitants !
Il en va de nos valeurs ! Beaucoup disent que le centre n’est pas un courant de pensée militant ! CENTRE PRESSE titrait « Que Devient le MODEM à POITIERS ? », il y a quelques temps. J’aimerais que nous prouvions l’inverse ! Nous sommes un mouvement de personnes de réflexion, mais également de militants. Et sur le « Que devenons-nous ? », démontrons que nous devenons une équipe porteuse de propositions d’avenir qui se plait dans l’action ! Que nous n’avons rien perdu de cette passion de la première heure !
Parlez-en autour de vous. Attirez l’attention sur cette candidature et restez démocrates, en ne tombant pas dans le sectarisme politique, mais en le dénonçant. Il est temps de laisser place au libre arbitre conscient !
La Presse titre régulièrement que CLAEYS gagnera l’élection mais ne fera pas l’économie d’un deuxième tour. Soyons vecteur de questionnements, soyons les artisans d’une vision politique où les clans ne sont plus assurés de leur réélection ! Soyons l’antidote au clientélisme qui privilégie quelques privilégiés au détriment des masses ! Il existe un courant sur Poitiers. Un courant qui ne souhaite plus que ces articles existent, avant même que le suffrage s’exprime. C’est à ceux qui refusent la fatalité que nous nous adressons, et à ceux qui la subissent que nous devons nos plus beaux efforts !
La campagne est désormais lancée, et d’autres suivront ! J’apprends ce soir que de nouveaux adhérents viennent de s’inscrire au MODEM sur Poitiers ! Le travail, rien que le travail, et encore du travail ! Nos valeurs sont belles, valorisent le meilleur de chacun, valorisent la citoyenneté et la mixité. C’est en étant actif que nous les portons. Nous sommes dans l’action jusqu’à fin mars. Celle que nous nous étions promis lorsque nous nous sommes réunis, pour choisir de suivre Eric DUBOC ! Et nous continuerons ensuite !
Sur le site www.eric-duboc.fr, vous trouverez les propositions qui sont portées, ainsi que l’agenda d’Eric DUBOC.
Nous n’aurons pas de programme alignant des promesses auxquelles les électeurs sont incrédules. Nous ferons un PACTE d’engagements thématiques, bâti autour d’un projet, de nos valeurs Humanistes et des valeurs fondamentales de notre République, avec les citoyens de notre ville ! Ce PACTE sera dévoilé dans son intégralité vendredi 14 février prochain à 18H !
Notre mouvement s’est associé de pleine part dans cette campagne. Nous avons rencontré des personnes qui ont nos sensibilités, nos valeurs, et avec qui nous sommes alliés. Il faut gagner pour notre ville ! Parce que les Poitevins ne méritent pas un Maire cumulant casquettes et mandats, indifférent à leurs attentes !
A vous qui avez cette fibre Démocrate, Humaniste, et qui pensez que la politique ne peut plus être pratiquée comme nous en sommes témoins, venez soutenir cet effort. Transmettez ce document à vos amis, qu’ils soient témoins de notre engagement, et de notre envie de faire mieux que ce que les partis traditionnels font de façon clientéliste, en jouant sur les clivages et les peurs !
Rejoignez-nous dans l’action pour POITIERS aux cotés d’Eric DUBOC et soutenez la liste NOTRE PARTI C’EST POITIERS !
Emmanuel VREL-LAVEZZI
Chef de file MODEM-POITIERS
Cet article a été publié dans MoDem, Municipales 2014, Vienne et marquée , , , , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>