NON au racket des habitants de Poitiers Ouest

ED
Eric Duboc, candidat centriste aux élections municipales à Poitiers, réagit aux problématiques concernant le stationnement Avenue de Nantes et Rue Guillaume VII le Troubadour à Poitiers, toutes deux ayant récemment fait l’objet de certaines interrogations et remarques de la part des poitevines et poitevins suite aux différentes annonces de l’équipe municipale sortante.
Il est tout d’abord important de rappeler que la problématique de circulation et de stationnement de la voiture à Poitiers, et plus globalement du transport de ses habitants, résulte d’erreurs stratégiques de l’équipe municipale sortante. C’est d’ailleurs pour cela que l’équipe centriste « Notre Parti C’est Poitiers » s’est engagée à faire du transport l’une des priorités si elle est élue, notamment en proposant une refonte totale des horaires, des amplitudes, et des dessertes du réseau de transport Vitalis, mais également en proposant un nouveau moyen de transport économique, écologique, et innovant qu’est l’Aérolis, transport urbain par télécabines.
Spécifiquement concernant l’Avenue de Nantes, nous considérons que le stationnement payant, tel qu’il est pratiqué à Poitiers, combiné avec un manque de places disponibles, est un réel problème. C’est pourquoi la mise en place du stationnement payant de l’Avenue de Nantes ne semble en aucun cas opportune.
Si nous sommes élus, nous souhaitons proposer (en concertation avec les habitants du quartier) la solution alternative du stationnement limité en temps. Nous proposerons à ce titre aux habitants de limiter la durée de stationnement dans cette rue à 24 heures en semaine, permettant aux riverains qui ne disposent pas de cour ou de garage de stationner sans devoir payer (en prenant en compte le fait qu’ils prennent leur véhicule pour leurs trajets quotidiens domicile-travail).
La limitation de 24 heures permettra également d’éviter le stationnement moyenne/longue durée des non-résidents et minimisera donc la gêne occasionnée. Enfin, les commerces bénéficieront des avantages du stationnement gratuit sans les inonvénients de l’encombrement inopiné des places.
Concernant la Rue Guillaume VII le Troubadour, il est intéressant d’observer l’équipe municipale sortante réagir suite à la parution d’un article en proposant des mesures (si l’équipe est ré-élue) alors qu’elle a elle-même adressée un mois auparavant à Madame la directrice de l’IAE un refus de concertation catégorique à la limite du mépris.
Nous considérons la ville de Poitiers comme une ville où la culture universitaire doit être mise en valeur. Les étudiants n’ont que trop souvent été considérés comme quantité négligeable  par la mairie. Nous proposerons, entre autres, d’instaurer un réel tarif étudiant pour l’accès aux transports Vitalis.
De plus, la politique de stationnement payant sur l’ensemble des rues du centre-ville sera revue permettant de s’adapter aux besoins des étudiants notamment. Certaines rues verront à ce titre leur durée de stationnement rallongée. Nous réexaminerons également la situation du parking rue du Jardin des Plantes et la question de sa gratuité, celui-ci ouvrant une porte au cœur du centre-ville.
La question du transport à Poitiers doit redevenir une priorité après des années d’oubli.
Eric Duboc et son équipe « Notre Parti C’est Poitiers » aura à cœur d’étudier l’ensemble des questions, remarques, critiques et idées des poitevines et des poitevins concernant les transports, mais également l’ensemble des questions relatives à la vie à Poitiers.
Cet article a été publié dans Eric DUBOC, Municipales 2014, Poitiers, Politique et marquée , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>