MUNICIPALES 2014

Municipales 2014
« Pour le MODEM c’est : LES PROJETS D’ABORD… »

La vie politique en France se caractérise souvent par une pratique de la démocratie archaïque et dépassée surtout au regard de la pratique démocratique de nos voisins européens.
 » mon principal ennemi, c’est le parti socialiste… » propos tenus récemment par Jean François COPE sur TF1. Pour nous, l’autre ce n’est pas un ennemi. Il y a dans les mentalités françaises – aussi bien à droite qu’à gauche – un reliquat de guerre civile larvé qui témoigne d’un archaïsme profond. C’est une conception rudimentaire de la démocratie.
Rappelons ici ce qu’est la démocratie, sachant que sur 7 milliards d’êtres humains qui peuplent la planète, 4 milliards ne peuvent pas s’exprimer librement et que dans 100 pays au moins ces quelques lignes publiées me vaudraient arrestation, emprisonnement et torture. Le mot démocratie vient de deux mots grecs :
- Le mot DEMOS qui vent dire peuple
- Le mot KRATOS qui veut dire pouvoir.
LA DEMOCRATIE, C’EST DONC LE GOUVERNEMENT DU PEUPLE POUR LE PEUPLE ET (ON L’OUBLIE) PAR LE PEUPLE.

Qui détient le pouvoir suprême en France ? C’est le peuple français qui est composé des citoyens et des citoyennes. Rappelez-vous ce couplet de la marseillaise qui parle « du peuple souverain qui s’avance… ». En démocratie, le simple citoyen est un roi républicain détenteur d’une parcelle du pouvoir suprême. Et comme nous sommes en France un peu plus de 46 millions d’électeurs et d’électrices et que nous ne pouvons pas nous rassembler ensemble dans une seule pièce pour décider et gérer le pays, nous avons recours à un système de représentation. Et nos élus sont simplement délégataires d’un pouvoir de gestion durant leur mandat… Point final.
Or à droite comme à gauche, nous constatons chez nombre d’élus une conception patrimoniale du pouvoir en violation de l’esprit démocratique.
Si, au niveau national et compte tenu des différences de sensibilité qui s’expriment, des divergences peuvent apparaître (ex: mariage pour tous, droit de vote des immigrés, etc) il ne doit pas en être de même localement. Aujourd’hui et c’est heureux, nous ne sommes plus confrontés à un choix de société à chaque élection. Nous sommes en grande majorité d’accord sur les fondamentaux qui président au pacte républicain (économie de marché, redistribution sociale, Europe, etc).

UNE POSITION NOVATRICE DU MODEM : « AU MEILLEUR PROJET, NOTRE MEILLEUR RÉPONSE »

Cet archaïsme des mentalités qui conduit à un clivage de la vie politique « droite-gauche », finit par assécher la démocratie. D’où un très profond désamour des Français et des Françaises envers la politique dite politicienne et du personnel politique.
Ceci est bien dommage surtout au niveau de la vie locale. Pour le MODEM, celle-ci ne doit pas être l’exact décalque de la vie nationale. Car, à nos yeux, la commune est l’échelon idéal où les citoyens soucieux de s’engager dans la réalisation de projets concrets puissent exercer leurs talents au service de tous. En effet, on n’a pas besoin d’être de droite ou de gauche pour savoir que là il faut refaire un trottoir, plus loin aménager un espace vert ou encore besoin de construire une salle communale pour favoriser la vie du quartier… .
Pour le MODEM : « ON EST TOUJOURS PLUS INTELLIGENT A PLUSIEURS ». L’expérience, le savoir faire des citoyens doivent venir féconder et enrichir la vie de la cité au bénéfice de tous. Ceci est aussi valable pour les territoires ruraux.
Nous résumerons donc la position du MOUVEMENT DEMOCRATE dans la formule suivante :  » LES PROJETS D’ABORD EN FAVEUR DES CITOYENS … « .
Même si cette approche peut dérouter nombre de nos compatriotes habitués au clivage droite-gauche stérilisant. C’est la seule façon à nos yeux de donner à l’expression « vie démocratique » une définition pleine et entière.
LA VIENNE : UN DÉPARTEMENT EXEMPLAIRE
Dans le département de la Vienne, les adhérents du MODEM 86 ont pleinement appliqué cette philosophie de la vie démocratique locale.
A Poitiers, suite à une proposition de liste commune d’Eric DUBOC conseiller national de l’UDI,  les adhérents MODEM de cette ville sont totalement impliqués dans la campagne municipale au sein d’une liste rassemblant les sensibilités centristes et ouverte sur la société civile.
A Buxerolles, 3ème ville du département, l’un des membres du bureau départemental de la Vienne figure sur une liste de centre gauche soutenue par les socialistes en raison de l’excellence du projet municipal. Il en est de même pour Mirebeau.
Nous étudions actuellement d’autres projets municipaux dans plusieurs villes de la Vienne. De l’intérêt des projets dépendra notre implication.
Cet article a été publié dans Buxerolles, Démocratie, MoDem, Non classé, Poitiers, Politique, Vienne et marquée , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>