Eva, tu as tout faux !!!

lunettes lolita rouge

Notre compatriote Eva JOLY – candidate des verts à la présidentielle – vient de lancer un appel détonnant à François BAYROU et Jean Luc MELANCHON pour que ceux-ci s’engagent à se désister en faveur du candidat de gauche qui serait qualifié pour le deuxième tour afin de battre à tout prix Nicolas SARKOZY (candidat supposé de la droite).

Il faut dire qu’elle apprend vite Eva JOLY… . Alors que, l’épée dans les reins, elle appelait à voter François HOLLANDE du bout des lèvres au deuxième tour juste après l’accord électoral controversé entre verts et PS ; sa démarche iconoclaste gène et bouscule les clivages politiques.

J’ai envie de lui dire : EVA TU AS TOUT FAUX !!!.
L’élection présidentielle, ce n’est pas et ne doit pas être, un combat de chefs, une rivalité entre des personnes, un affrontement des égos. C’est une élection majeure durant laquelle s’affrontent des projets de société, des choix fondamentaux à faire qui vont orienter d’importante façon l’avenir du pays. L’élection présidentielle doit être un combat de valeurs, d’éthique,  d’idées, de réformes et de changements à entreprendre pour gérer le pays.
En ce début du 21ème siècle, l’histoire vient de rendre son verdict. Elle a consacré la faillite de l’idéologie marxiste avec la chute du mur de Berlin et l’effondrement de l’ancienne URSS ; la faillite de l’ultra-libéralisme avec la crise des subprimes et le rejet de l’idéologie du « tout marché ».
Nous arrivons à un moment passionnant et grave de notre histoire. Pays en déclin, la France est à la croisée des chemins. Le redressement de celle-ci appelle des réformes difficiles et douloureuses qui exigeront beaucoup de courage politique. Le futur président de la république ne doit être élu par défaut ou antipathie envers une personne mais sur une feuille de route précise et claire. Or aujourd’hui, nous n’avons plus le choix.

QUELQUE SOIT LE FUTUR PRÉSIDENT ÉLU, IL AURA UN SEUL MOT D’ORDRE : DÉSENDETTER LE PAYS.

Nous n’avons pas la moindre marge de manœuvre !!!. Avec une dette publique de plus de 1 700 milliards d’euros (sans compter les dettes de la sécurité sociale des collectivités locales) nous avons perdus notre indépendante financière et notre souveraineté budgétaire.
Il faut que chaque candidat avance des mesures précises, chiffrées permettant aux citoyens de bien mesurer les efforts et les sacrifices à faire. Qui va payer et comment…  .
Et c’est à cette condition que nous arriverons à redresser le pays. Désabusés, les français sont prêts à écouter et entendre un discours de vérité et de franchise. Ils sont plus matures que ces prétendants prêts à s’engager un combat de séduction dépassé.

C’est le chemin que suit François BAYROU.
Avec son livre ETAT D’URGENCE 2012, il a déjà porté un diagnostic aujourd’hui reconnu et validé sur les maux du pays et par ses premières propositions, il a déjà formulé des réponses (que nous reprendrons et expliciteront ultérieurement) qui seront complétées par un programme présidentiel détaillé.
C’est à mes yeux la seule et noble façon de faire de la politique… . Voilà EVA pourquoi tu as tout faux !. Il faut délibérément mettre aux vestiaires la politique politicienne qui se résume trop souvent aux querelles de personnes, qui fait appel aux ressentis et aux sentiments éprouvés envers les personnes. A très bientôt donc.

Cet article a été publié dans 2012, Economie, Elections, Réformes et marquée , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>