A quel jeu joue l’UMP ?

Marianne

A l’issue du scrutin des élections cantonales, l’UMP – le parti du président de la république – vient de recevoir une nouvelle gifle électorale et un désaveu cinglant.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir fait un appel du pied aux électeurs de droite tentés de voter Front National. Il faut dire qu’à un an de l’élection présidentielle de 2012, ce qui était impensable hier devient aujourd’hui envisageable : le candidat président sortant pourrait être devancé lors du premier tour par la probable candidate-chef de file du FN, tellement est grand le discrédit dont est porteur Nicolas Sarkozy.

En effet, le FN – à l’issue de ces cantonales – a obtenu plus de 15 % des suffrages exprimés au niveau national alors qu’il présentait des candidats dans seulement 1500 cantons sur les 2024 cantons renouvelables, ce qui le place à environ 20 % des suffrages exprimés en moyenne dans les cantons où il était présent.
  
UNE NAVIGATION EN EAUX TROUBLES NON SANS ARRIERES PENSEES ELECTORALISTES
  
Ce n’est pourtant pas sans avoir essayé ces derniers mois de flirter avec les thèmes du FN :

  • Discours musclé sur la sécurité avec l’expulsion des Roms à Grenoble.
  • Lancement d’un débat sur la place des religions dans la république, en fait sur l’islam et la laïcité après le flop retentissant du débat sur l’identité nationale.
  • Dérapages verbaux et pas du tout fortuits ni innocents.
    A tel point que Dominique De Villepin (ex UMP) vient de dire qu’une digue venait de céder sur le front des valeurs républicaines.

  
LA COMPETITION ELECTORALE NE DOIT PAS CONDUIRE A UN ABANDON DE SES VALEURS ET DE SON ETHIQUE
  
A mon humble avis, il y a deux façons de gouverner un pays :

  • Par la dictature, qu’elle soit d’extrême droite, d’extrême  gauche ou à caractère religieux caractérisée par l’absence de libertés publiques et tout particulièrement l’absence de liberté d’expression. Aujourd’hui 4 milliards d’êtres humains sur les 7 milliards que compte la planète ne peuvent pas s’exprimer librement. Il suffit de suivre l’actualité… La torture – comme moyen de répression – est couramment pratiquée dans au moins 120 pays sur les quelques 196 états membres de l’ONU, selon le rapport annuel d’AMNESTY INTERNATIONAL.
  • Par le système de la DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE malgré toutes ses imperfections, telle que nous la pratiquons en France, avec la libre expression de sensibilités politiques différentes et l’alternance politique gouvernementale.

 

A travers nos écrits, propos tenus, choix effectués, attitudes et comportements publics, ce sont des valeurs qui transpirent de ceux-ci, ainsi nous contribuons au  triomphe de ces dernières… . Ainsi, quand on affirme publiquement que les français de confession musulmane – qui en sont réduits, faute de lieux de culte décents, à prier dans la rue – sont des occupants du territoire ; c’est la valeur intolérance qui est mise en valeur à laquelle on pourrait ajouter la xénophobie… voir le racisme.
Celles-ci viennent en opposition frontale avec nos valeurs républicaines de liberté (de culte notamment) et de fraternité. Il en est ainsi pour tout citoyen qu’il soit premier flic de France ou simple particulier.
On aurait pu penser qu’après l’holocauste nazi et la boucherie de la 2ème guerre mondiale nous étions définitivement vaccinés à tout jamais contre la peste brune et les valeurs d’exclusion, d’intolérance, de xénophobie, de racisme.
Aujourd’hui encore, on retrouve des comportements empreints de telles valeurs de façon plus ou moins larvée derrière les affichages et des discours politiques qui se veulent consensuels. Et ceci tout particulièrement au Front National qui séduit nombre de nos compatriotes piégés par les apparences et par un discours réducteur et simpliste.

   
EN BRACONNANT SUR LES THEMES DU FRONT NATIONAL, L’UMP JOUE UN JEU DANGEREUX !!!
   
Dans la compétition électorale, lorsqu’on est en perte de vitesse et que les positions acquises sont menacées, la tentation est grande de plagier les thèmes récurrents sur lesquels d’autres surfent allègrement en ayant recours à la démagogie et à l’irresponsabilité.
C’EST DANS CETTE SITUATION LA que se trouve l’UMP aujourd’hui…  au risque de perdre ses valeurs républicaines et son éthique. En outre elle oublie qu’elle va se mettre à dos nombre de républicains de droite mais sincères, opposés aux dérives nationalistes.
Quand aux électeurs tentés de voter FN, il y a de grandes chances pour qu’ils préfèrent l’original à la copie… .

Cet article a été publié dans Politique, République Française, Tribune et marquée , , , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>