Le « printemps arabe » peut-il entrainer la démocratie ?

François Bayrou

Extrait de l’interview de François BAYROU publiée dans le journal du dimanche
Le « printemps arabe » peut-il accoucher de démocraties ?
François BAYROU: « Ce mouvement est vital pour les peuples qui se libèrent et vital pour nous. Je me suis toujours battu contre les gens qui prétendent que la démocratie était le luxe des riches. Elle est le droit de tous et d’abord des pauvres. En réalité, ce n’est pas le développement qui conduit à la démocratie, c’est la démocratie qui conduit au développement. Elle porte en elle la circulation des idées, la liberté d’invention, la lutte contre la corruption qui sont les conditions mêmes du progrès pour les peuples. »

Les politiques français, gauche et droite confondus, étaient-ils pro Ben Ali jusqu’au 14 janvier ?

Gauche et Droite confondues, Ben Ali bénéficiait d’une indulgence et d’une connivence générales. Et beaucoup n’hésitaient pas à profiter des avantages discrets du régime, de celui-là et de quelques autres.
     

Avez-vous été approché par les amis de Ben Ali ?

Je n’ai jamais été « approchable ». Je tiens trop à ma liberté.*

  
Michelle Alliot-Marie doit-elle démissionner ?

L’image de la France souffre terriblement. Songez que les tunisiens ont chassé leur nouveau ministre des affaires étrangères parce qu’il  avait flatté son homologue français. Le plus grave est que dans cette situation les gouvernants ne se rendent pas compte des conséquences de leurs actes, se croient dans leur bon droit et crient au complot. La cause en est que le pouvoir comme on l’exerce en France isole de la réalité et fait perdre le sens commun. C’est une question d’importance nationale que de réformer l’exercice du pouvoir.

    
Mais les français semblent accepter ces dérives…

C’est vrai. Tous les jours, on entend sous forme d’excuse « ça s’est toujours fait ». Le « ça c’est toujours fait » est insupportable. De Gaulle n’a jamais été soupçonné. L’Allemagne n’a pas ces faiblesses. Son ministre de la défense a du démissionner parce qu’il avait utilisé un avion de l’armée pour gagner son lieu de vacances. Ce ne sont pas des démocraties de saints !

        
Dans l’affaire Florence Cassez, ya t-il eu faute de la France ?

Les propos violents et humiliants tenus contre le Mexique risquent de faire deux victimes: les relations entre la France et le Mexique, pays qui était parmi les puissances du G 20, l’un des plus proches de nous. Et surtout florence Cassez elle-même qui risque de se trouver verrouillée dans son enfermement. Le mécanisme actuel – fait divers, prise de position sensationnelle – est dangereux. Il faut s’en écarter

Dans ce dossier comme dans l’affaire Laetitia, le président de la république apparait comme le recours de la première instance pour les familles…
  

La compassion, le soutien, c’est bien et c’est juste. Mais se servir de tels drames pour en faire toujours le même scénario de communication: un drame, une émotion, un coupable, c’est affaiblir la fonction présidentielle.
      

Le pouvoir s’apprête à lancer un débat sur l’islam…

Le pouvoir et son parti croient pouvoir trouver un bénéfice électoral et se refaire en surfant sur une mauvaise vague…. La peur de l’islam, le rejet des musulmans. Ils veulent exciter les uns contre les autres pour obtenir des voix. Ils oublient que les guerres de religion sont mortelles. Tous ceux qui poussent à la division de la France en ciblant les musulmans veulent plaire à une partie de l’opinion, mais ils font prendre au pays un risque immense. Dans cette flambée, nous allons perdre le plus précieux: l’unité du pays. Il faut parler au pays un autre langage, sans concessions et lui dire les yeux dans les yeux ceci : « nous allons vivre ensemble, nos enfants vont vivre ensemble, ils s’en sortiront ensemble et seulement ensemble ». Si on les dresse les uns contre les autres, ils souffriront tous. Et nous avons l’arme la plus efficace pour régler les problèmes : la loi de 1905 sur la laïcité !!! . Tout est dans la loi y compris l’interdiction des prières  dans l’espace public. Il suffit de l’appliquer sereinement.
        

Qu’allez-vous faire en inde cette semaine ?

L’Inde sera bientôt le pays le plus peuplé au monde, avec des diplômés par dizaines de millions, des chercheurs par millions et en même temps les pauvres parmi les plus désespérément pauvres de la planète. Et ce pays de plus d’un milliard d’habitants est une démocratie, un pays libre. Comment pourront-ils se nourrir eux-mêmes, comment lutter contre l’effroyable inégalité et la corruption, comment éviter le terrorisme ? Ce n’est pas seulement une question pour eux, c’est une question pour toute l’humanité. Aujourd’hui, la question du monde, c’est de mettre la démocratie au service du développement.

Cet article a été publié dans Démocratie, Monde, Pays arabes, liberté et marquée , , , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>