Philippe Eon, mon remplaçant pour le canton de Poitiers IV

Anne Bénéteau et Philippe Eon

Lorsque je vous ai fait part de ma candidature à la fonction de conseiller général pour le canton de Poitiers IV, je vous ai annoncé que le choix de mon remplaçant avait du sens.
Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous le présenter.

Philippe Eon a 50 ans. Il est marié, il a 3 enfants, il vit à Poitiers.

Philisophe de formation, il est aujourd’hui chargé de mission Développement durable à la communauté d’agglomération de Châtellerault.

Si j’ai fait appel à Philippe – et je le remercie vivement d’avoir accepté de m’accompagner – c’est d’abord parce que c’est un homme qui porte une réflexion profonde sur notre société et notre « vivre ensemble ». C’est aussi, et cela est très important pour moi comme pour lui, parce qu’il n’appartient pas à la même famille politique que moi : il est membre de Cap21, parti fondateur du MoDem certes, mais les deux mouvements se sont éloignés depuis les élections européennes de 2009. Philippe a été délégué régional de Cap21 et appartient aujourd’hui à la coordination nationale.

Vous le savez, Cap21 est un parti écologiste. Philippe est écologiste « dans l’âme », et j’apprécie beaucoup son engagement dans ce sens : chez lui pas de verbiage, pas de grandes théories, il se préoccupe au quotidien de la responsabilité qu’il porte dans l’avenir de notre planète. Et cela se concrétise dans les petites choses de tous les jours comme dans les engagements plus prégnants : ce n’est pas un hasard s’il occupe un poste où il « invente » le développement durable.

Vous le savez aussi, je ne suis pas membre de Cap21 mais du Mouvement Démocrate. Pourquoi donc choisir un remplaçant issu d’une autre famille politique ?

Parce que c’est le sens de la démocratie ! Nous voulons redonner du sens à la démocratie.

Nous n’en pouvons plus des guéguerres politiciennes, partisanes, des rapports de force qui alimentent des querelles stériles. La désaffection des citoyens pour la politique révèle la perte de confiance dans les hommes et femmes politiques. « Tous pareils » ! Eh bien non, tous les candidats ne sont pas pareils.

Nous voulons, nous, travailler ensemble, en confrontant nos idées, nos aspirations, nos ambitions, sans pour autant abdiquer nos différences. Nous croyons qu’il vaut mieux préserver le pluralisme, l’entretenir, pour enrichir le débat.

Notre candidature commune est emblématique d’un autre engagement politique. La politique autrement, ce n’est pas un vain mot !

Cet article a été publié dans Cantonales, Elections et marquée , , , , , , , , .

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>