AGITATIONS AU CENTRE

100 % pur centriste !

LE RASSEMBLEMENT DE LA FAMILLE CENTRISTE NE PEUT SE FAIRE QUE SUR UNE LIGNE D’INDEPENDANCE TOTALE

Ca s’agite beaucoup au centre actuellement après le remaniement ministériel car celui-ci a fait des déçus. Jean Louis BORLOO – ancien numéro 2 du précédent gouvernement qui visait Matignon – a échoué dans sa tentative d’être le nouveau premier ministre et Hervé MORIN – président du nouveau centre – se retrouve sur la touche… .

Aussi , à l’approche de la présidentielle de 2012 et alors que les grandes manœuvres ont commencé, ceux-ci ne rêvent que d’en découdre en claironnant à tue tête qu’ils vont rassembler tous les centristes et être candidats à celle-ci.
Mais ces derniers oublient un peu vite la situation de soumission à l’ UMP qui est la leur.

LE RASSEMBLEMENT DE LA FAMILLE CENTRISTE NE PEUT SE FAIRE QUE SUR UNE LIGNE D’ INDEPENDANCE TOTALE VIS-A-VIS DE LA DROITE ET DE LA GAUCHE.

Messieurs MORIN, BORLOO et consorts en rejoignant les rangs de la majorité présidentielle ont fait acte de soumission aux valeurs sarkoziennes et en sont réduits à une position d’insignifiance. Aussi n’est pas surprenant d’entendre Hervé MORIN déclarer vouloir rééquilibrer la majorité présidentielle en renforçant la position du centre d’où les agitations constatées actuellement .

Rappelons ici brièvement les différences irréductibles qui existent entre le Mouvement Démocrate et l’ UMP… et la gauche.
Le CENTRE n’est pas un sous produit de la gauche et de la droite. Il n’est pas entre la gauche et la droite, il est AUTRE que la gauche et la droite. Le centre, c’est deux choses : le choix du pluralisme contre la bipolarisation du pays et ensuite un projet de valeurs différentes des deux partis dominants actuellement. A droite et à gauche, il y a une vision jacobine de la société caractérisée par un fétichisme de l’état. A droite on rêve que l’état commande tout et à gauche que l’état pourvoit à tout.
Le mouvement Démocrate a une vision plus girondine de la société. Il pense que celle-ci doit se prendre en main : la vie locale, l’entreprise, l’association, la famille… tout cela doit être aussi fort que l’état.
Notre opposition à la dérive sarkozienne est bien connue et repose sur des orientations que nous considérons comme dangereuses et erronées : faire de l’argent et de la réussite financière une valeur de la société, la marchandisation de la société, traiter l’école comme une variable d’ajustement, ne pas respecter la séparation des pouvoirs, se comporter plus en chef de parti qu’en chef d’état, vouloir verrouiller les médias.
Un centre indépendant est vital pour la démocratie française. Ce courant politique est l’un des piliers de la vie publique. Il est garant du pluralisme nécessaire puisqu’il empêche le simplisme de la bipolarisation droite/gauche. Il conjugue la démocratie avec la république. Il refuse que la guerre des deux camps soit le seul horizon de notre vie publique. Il se bat contre le monopole du pouvoir attribué à qui que ce soit. Il veut à la fois la justice sociale et une économie inventive et créative, c’est-à-dire libre. Il considère que l’éducation est la pierre de fondation de tout progrès humain. Il défend notre patrimoine comme un bien commun et au plein sens du terme l’association des deux mots << développement >> << durable>>. Il pose comme principe que l’économie financière ne doit pas gouverner le monde et être régulée.
Ce projet politique est en confrontation et souvent en opposition avec les idéologies dominantes portées par l’UMP et le PS. Il ne peut donc accepter de se laisser satelliser par aucun des deux partis actuellement dominants. Il peut chercher des compromis mais refuse toutes compromissions. Il est ouvert mais intègre. Il ne doit accepter aucune concession, ni sur l’ouverture ni sur l’intégrité… . C’est pourquoi l’article premier de tout d’acte d’existence du centre c’est L’ INDEPENDANCE !!!! .

Dans le combat politique, il y a deux choses qui sont très importantes : les VALEURS ( liberté, égalité, fraternité, solidarité, etc… ) que vous proclamez et l’ ETHIQUE ( intégrité ) avec laquelle vous l’ appliquez. Celles-ci doivent présider à tout engagement et doivent transpirer à travers les idées , les réformes et projets électoraux élaborés et qu’il faut ensuite défendre auprès des électeurs et électrices. En matière de stratégie électorale, deux attitudes extrêmes sont à rejeter : celle des << ayatolats du centrisme >> qui affirment que tant que nous n’avons pas la majorité des voix à nous seuls, nous sommes dans l’opposition et qu’aucune entente avec les autres n’est possible et celle des << ripoux>> qui sont prêts à avaler n’importe quelles couleuvres pour avoir places et prébendes.
Tout en recherchant à faire triompher prioritairement nos programmes électoraux, nous pouvons conclure des accords de gouvernement ponctuels avec d’autres partis politiques dans l’unique but de faire aboutir certains points de ces derniers.
En politique, j’ai une devise inflexible qui est : << EN POLITIQUE ON EST LA POUR SERVIR ET NON PAS POUR SE SERVIR >>… .
Lorsqu’on regarde les choix politiques effectués par les radicaux et les gens du nouveau centre dont l’objectif était de promouvoir les valeurs du centre au sein de la majorité présidentielle, il faut s’interroger sur les résultats obtenus… . J’aimerai connaitre les mesures et réformes qu’ils ont réussi à imposer à l’UMP…. ; ceci d’autant plus qu’il se sont engagés à ne pas voter la motion de censure contre le gouvernement auquel ils ont partie prenante. Il en est de même pour les centristes humanistes avec Ségolène ROYAL.
Aujourd’hui , ces gens-là – en perte de vitesse et d’influence – gesticulent pour essayer de reprendre la main sur les évènements et les prochaines échéances électorales. Mais Ils sont enfermés dans une impasse. En effet, s’ils s’agitent trop en voulant présenter une candidature à la prochaine présidentielle, ils vont s’attirer les foudres de leur puissant protecteur. Et s’ils persistent ils risquent de perdre places et prébendes obtenues au prix de la trahison de leurs idéaux. Comme le dit notre ami François BAYROU, ils en sont finalement réduits à l’insignifiance et ne pèsent pas sur la gestion du pays.
Le choix de l’indépendance que nous avons fait dans une société française fracturée entre plusieurs visions politiques et avec un système électoral qui conduit à la bipolarisation est une voie difficile et courageuse que nous devons abandonner à aucun prix même lorsque celui-ci est écrasant à payer.
Mais c’est là TOUT LA NOBLESSE et la GRANDEUR D ’ AME DE NOTRE ENGAGEMENT !!!! .
Esope ( penseur grec ayant vécu 5 siècles avant J.C ) n’avait-il pas écrit : << PLUS LA CHOSE EST DIFFICILE PLUS IL FAUT D’ART ET DE VERTU… >>.
Puissent les gens de tous bords qui se disent centristes ne pas oublier cette vérité première qui est à la base de tout succès électoral et de tout triomphe des idées et des valeurs.

Cet article a été publié dans Politique.

Envoyer cette article Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Celui-ci est sousmis à modération avant publication


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>